L'oeil

L'oeil

Notre sens le plus important est la vue. Plus de 80% de nos impressions sensorielles sont perçues comme stimulations optiques par l’intermédiaire de nos yeux. Les yeux nous permettent de traiter les impressions diverses venant de notre environnement, comme les couleurs, les formes et la luminosité, et de composer une image à l’aide de notre cerveau. 1, 2
L’œil peut être considéré comme excroissance du cerveau. Il se trouve protégé dans la cavité orbitale et y est fixé par plusieurs muscles. Quatre muscles droits et deux muscles obliques forment l’appareil locomoteur de l’œil et garantissent la mobilité du globe oculaire dans toutes les directions afin de pouvoir suivre un mouvement ou fixer un objet.

Dans le segment postérieur, le nerf optique sort de l’œil à partir de l’intérieur de ce dernier. Le nerf optique transfert les informations visuelles au cerveau. Dans le segment antérieur de l’œil, les paupières se confondent avec la conjonctive de l’œil. Cette muqueuse humide forme la barrière antérieure du globe oculaire avec l’environnement. Le liquide lacrymal est réparti sur l’œil grâce aux paupières lors de chaque battement. De plus, les paupières empêchent que la poussière et d’autres corps étrangers n’arrivent dans l’œil. 

Le globe oculaire

Le globe oculaire est pratiquement sphérique et est, chez les adultes, environ long de 24 mm. Il est limité de l’extérieur par une paroi ayant trois couches.

L’intérieur du globe oculaire est constitué des chambres antérieure et postérieure, de la lentille oculaire (cristallin) et du corps vitré. La chambre antérieure est l’espace entre la cornée, l’iris et la lentille, tandis que la chambre postérieure de l’œil, clairement plus petite, se trouve entre l’iris et le corps vitré. La plus grande partie de l’espace intérieur de l’œil, environ deux-tiers, est occupée par le corps vitré qui est transparent et gélatineux. Le cristallin est intégré sur la partie antérieure du corps vitré. 2, 3, 4, 5
La limite extérieure du globe oculaire est constituée de trois couches: partie blanche du globe, choroïde pigmentée et rétine.
 

[Translate to Französisch:] Abbildung der Netzhaut (Retina) des Auges

La tunique externe

La tunique externe est constituée de deux couches: la sclérotique opaque qui est reconnue comme la partie blanche de l’œil, et la cornée (a) qui est la couche la plus extérieure recouvrant la région circulaire formée par l’iris (b) et la pupille (c). Tandis que la sclérotique (d), solide et robuste, confère au globe oculaire sa forme et sa stabilité, la lumière rentre dans l’œil par la cornée transparente.

Choroïde pigmentée

La choroïde pigmentée (e) forme avec l’iris (b) et le corps ciliaire (f) l’uvée de l’œil. Tandis que la sclérotique est irriguée par des vaisseaux sanguins qui alimentent l’œil en oxygène et nutriments, l’iris assume la fonction d’une ouverture : les faisceaux musculaires de l’iris veillent à ce que l’ouverture centrale, la pupille (c), se resserre ou s’élargisse en fonction de l’intensité lumineuse.  Derrière la pupille se trouve le cristallin (a) qui est gardé dans sa position grâce au corps ciliaire (f). Sous l’influence des muscles ciliaires intégrés dans le corps ciliaire, le cristallin élastique s’étire ou se comprime et change ainsi sa réfringence. C’est ainsi que nous pouvons voir de manière nette à toutes distances.

 

 

La rétine

La rétine (h) forme la tunique interne. C’est ici que se trouvent les cellules sensorielles hautement spécialisées qui captent les signaux lumineux incidents et les convertissent en signaux électriques. Ces signaux sont transmis au cerveau par le nerf optique.

 

Le nerf optique

Le nerf optique des personnes est constitué d’environ un million de fibres nerveuses, qui quittent l’œil par la partie arrière du globe oculaire et qui relient la rétine et le cerveau. Le rôle du nerf optique est de faire parvenir les signaux électriques créés par le système visuel en amont jusqu’au cerveau. Seul le cerveau est capable d’évaluer les informations contenues dans les signaux électriques et de les convertir en une image. 2, 3, 4, 5

 

La rétine

La rétine chemise l’intérieur du globe oculaire dans la région à l’arrière de l’œil. D’un point de vue anatomique, il s’agit d’une partie avancée du cerveau. Des cellules sensorielles (récepteurs) sont intégrées dans la rétine pour la vision en couleur et pour la perception des nuances de gris : elles convertissent les stimulations sensorielles arrivées par l’œil en impulsions électriques, qui sont ensuite transmises au nerf optique.3

 

(Kopie 6)


1 Online-Informationen des Bundesverband Medizintechnologie e.V. BVMed: www.bvmed.de Letzer Abruf: Juni 2017
2 Lang GK et al. Augenheilkunde. 5. Auflage. Thieme, Stuttgart 2014
3 Grehn F. Augenheilkunde. 30. Auflage. Springer, Heidelberg 2008
4 Pschyrembel Klinisches Wörterbuch. 266. Auflage. De Gruyter, Berlin 2014
5 Onlineinformation der PRO RETINA Deutschland e.V.: http://www.pro-retina.de/netzhauterkrankungen/makula-degeneration/altersabhaengige-makuladegeneration/krankheitsbild/die-makula. Letzter Aufruf: Januar 2017