Direction de Retina Implant avec Jürgen Klein, Dr. Alfred Stett et Reinhard Rubow (de gauche à droite), Copyright Retina Implant AG

Deux nouveaux membres de la direction au sein de Retina Implant AG

(Communiqué de presse) Reutlingen, le 1er février 2017. Le comité de direction de la société Retina Implant AG compte deux nouveaux membres : Jürgen Klein et Alfred Stett. Reinhard Rubow assume les responsabilités de porte-parole de la direction de cette entreprise de technologie médicale basée à Reutlingen. Ce changement est entré en vigueur au 1er janvier 2017. L’entreprise fabrique des implants sous-rétiniens pour des patients atteints de rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative affectant la rétine et offre la première possibilité de thérapie ambulatoire sous la forme d’un système d’électrostimulation transcornéenne.

Jürgen Klein et Alfred Stett, spécialistes expérimentés, président à la destinée de Retina Implant AG depuis le 1er janvier 2017 et apportent ainsi leur support à Reinhard Rubow qui a dirigé l’entreprise depuis le mois d’octobre 2016 en qualité de membre unique de la direction. MM. Klein et Stett avaient déjà assumé avec succès des responsabilités de conseillers à titre intérimaire auprès de la société Retina Implant AG au cours du dernier semestre. « Grâce à Jürgen Klein et Alfred Stett, nous sommes très bien armés pour passer d’une entreprise axée sur la recherche à une entreprise commerciale plus concentrée sur le marché », explique Reinhard Rubow, cofondateur de Retina Implant, à propos du nouveau trio à la tête de l’entreprise de Reutlingen. Fort de 40 ans d’expérience professionnelle et ayant longtemps travaillé en qualité de responsable marketing et commercialisation, Jürgen Klein nous fait profiter de sa très grande expertise dans la commercialisation internationale de dispositifs complexes de technologie médicale. Retina Implant AG l’a chargé de la vente et du marketing de produits dont l’objectif consiste à prolonger quelque peu la préservation de la capacité visuelle de patients atteints d’une rétinite pigmentaire dans le cadre de l’évolution de la maladie et à permettre aux personnes aveugles de retrouver une certaine capacité visuelle à l’aide de l’implant.

M. Klein : « La perte de la vue est un véritable traumatisme. L’idée osée de Retina Implant consistant à s’opposer à cet état de fait à l’aide d’une technologie innovante est enthousiasmante et je suis ravi de pouvoir participer à cet impressionnant projet. » Alfred Stett est biophysicien et dispose d’une longue expérience et d’une expertise approfondie dans le domaine de l’électrostimulation et des neurotechnologies. Il a dès le début contribué de manière significative au développement de l’implant rétinien et de l’électrostimulation transcornéenne en coopération avec les instituts de recherche et de transfert participants. Il est désormais responsable du développement des produits au sein de Retina Implant AG. Pour M. Stett, c’est une évidence : « Après près de 15 ans de recherche et de développement, une chose est claire : nous travaillons au développement d’un implant et d’une thérapie avec pour objectif d’ouvrir à nouveau une fenêtre d’espoir pour les personnes atteintes d’une rétinite pigmentaire. » De plus, l’électrostimulation offre d’autres possibilités de développement de thérapies pour les maladies rétiniennes dégénératives.

À propos de la société Retina Implant AG

Fondée en 2003, Retina Implant AG, société de technologie médicale basée à Reutlingen, emploie actuellement environ 40 collaborateurs. Ses produits hautement innovants, l’implant rétinien Alpha AMS ainsi que le système OkuStim sont adressés aux patients atteints d’une rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative affectant la rétine. Tandis que la puce électronique permet de redonner une certaine acuité visuelle à des personnes aveugles, l’électrostimulation transcornéenne a pour objectif de ralentir le processus de perte de la vue et de préserver l’acuité visuelle le plus longtemps possible.