Un porteur d’implant fait part de son expérience pratique avec l’implant rétinien dans le journal „Die Zeit“

Monsieur Mai* est aveugle depuis 5 ans à cause d’une maladie héréditaire, la rétinite pigmentaire. A la clinique Friedrichstadt de Dresde, il a reçu fin 2016 l’implant sous-rétinien de Retina Implant. En décembre, Monsieur Mai s’est entretenu avec le Dr. Dirk Asendorpf afin de faire part de ses expériences avec sa maladie et avec l’utilisation de l’implant rétinien.
Lors de l’entretien, Mai parle de l’évolution insidieuse de la maladie, qui ne lui a pas pris juste la vue mais aussi son hobby préféré: la peinture. Mai raconte pourquoi il s’est décidé pour l’implant RETINA IMPLANT Alpha AMS. Il s’agissait d’un dernier acte de résistance contre la maladie. De plus, il parle de son utilisation quotidienne avec cette opportunité de thérapie. L’année dernière, Mai a vécu une expérience particulièrement éprouvante lors de vacances à travers les fiords norvégiens. A l’aide de l’implant, Mai a pu reconnaitre les contours d’un fiord qui se sont soudainement remplis de couleur à l’aide de ses souvenirs: « Je les encore tous en tête, je sais quand même à quoi doit ressembler un fiord.»
Lisez l’interview détaillée de Dirk Asendorpf publiée dans  le journal hebdomadaire Zeit (numéro 51/2017) et sur ZEIT Online, qui inclut de plus amples informations sur l’implant sous-rétinien RETINA IMPLANT Alpha AMS:http://www.zeit.de/2017/51/netzhaut-chip-augenerkrankung-blinde-sehen

* Nom changé sur demande du patient